zoom-actu

Gilets Jaunes: Toujours pas de cahier de doléances à la mairie de La Ciotat

CahierDoleancesEn France, au moins 5000 communes dont celle de Cassis dans les Bouches du Rhône, ont ouvert des cahiers de doléances et recueilli des milliers de contributions. Toujours rien à La Ciotat.


« Y a t-il un cahier de doléances à La Ciotat pour le grand débat annoncé par Macron et dont nos Maires seront les représentants ? »
s'interroge cette ciotadenne sur le groupe « Gilets Jaunes La Ciotat ».


Cependant, le maire (Les Républicains) Patrick Boré ne semble pas favorable à cette initiative puisque contrairement à Cassis, le cahier de doléances brille par son absence en mairie de La Ciotat.

"PARMI LES GILETS JAUNES, IL Y A AUSSI DES CIOTADENS !"

Sur Twitter, le mouvement citoyen « Les Ciotadens » compare cette absence à « un mépris de plus, un déni de démocratie... ». Lionel Giusti président de « Les Ciotadens » ajoute « La mairie de la Ciotat n'est pas un château, malgré ses états d'âme, le maire doit privilégier avant tout, l'apaisement. Parmi les gilets jaunes, il y a aussi des ciotadens ! »

Sur Facebook, Hervé Itrac conseiller municipal (Rassemblement National ex FN) s'est dit « favorable » à la mise à disposition du public, d'un cahier de doléances en mairie de La Ciotat « sous réserve de l'accord du Préfet ».

De son côté le siège ciotaden du parti communiste a mis à disposition, un cahier de doléances, au cercle "la Renaissance" situé sur l'avenue Gallieni.

C'est un des enseignements des cahiers de doléances, lancés en réponse au mouvement des "gilets jaunes" : les contributeurs estiment que l'impôt de solidarité sur la fortune devrait être rétabli.

Cependant, les doléances fusent parfois dans toutes les directions : diminuer les taxes, remplacer le Sénat, taxer les revenus du capital, lutter contre les lobbies, rétablir des services de proximité, augmenter le nombre de fonctionnaires dans les hôpitaux et les Ehpad, fermer l'Ena...

La fracture numérique est également en ligne de mire : certains réclament de "supprimer toutes les démarches administratives par internet".

Que faire maintenant de toutes ces doléances exprimées ? Un des nombreux maires ayant mis à disposition du public, un cahier de doléances, prévient : "cette expression, il faut qu'elle soit suivie d'effets, parce que si ça repart comme avant, alors là ça va faire mal".

Photo : Illustration
La rédaction

En savoir plus => Faits-divers, société, culture, politique, sport... Ecoutez l'actualité de La Ciotat & environs sur Radio La Ciotat Fréquence Nautique - 107 FM, édition locale à 9h, (rediffusion à 12h15, 16h30 et 19h).

Publicité :
Sicardi2018
e-max.it: your social media marketing partner
 
mode-de-diffusion
on-facebook
on-twitter
animateurs