zoom-actu

La Ciotat : Blogs, réseaux sociaux et opposants... dans le viseur judiciaire du maire

homme_facebook_CopierRégulièrement attaqué sur le Web depuis quelques mois, Patrick Boré contre-attaque.


Suite à des publications sur Facebook qui date de quelques semaines, Patrick Boré maire (LR) de La Ciotat a décidé de missionner un huissier de justice afin de constater par capture d'écran, les publications ou les commentaires déposés sur les réseaux sociaux, qui ne vont pas dans le sens de la municipalité ainsi que d'engager un avocat pour entamer le cas échéant, une procédure judiciaire.

LES GROUPES LOCAUX DE "LIBRE EXPRESSION" DANS LE "VISEUR MUNICIPAL"

Les groupes « J'aime La Ciotat », « Fiers d'être Ciotadens », « O'Tentic La Ciotat » et même notre page FaceBook... sont désormais placés sur surveillance municipale !

C'est à croire qu'une « cellule » agit spécialement pour scruter toute publication jugée « indélicate voire diffamatoire » sachant que la délivrance d'un constat d'huissier coûte environ 150 euros HT. Les honoraires de l'avocat, eux, sont nettement plus élevés. Des actions en justice qui soulignons-le, sont financées par l'argent du contribuable.

DocMairLct1
EXCLUSIF : Document récemment transmis aux élus dans le cadre de la préparation du prochain conseil municipal de La Ciotat - (Photo : capture d'écran)

LES OPPOSANTS POLITIQUES NE SONT PAS EPARGNÉS

Dans un document que nous avons pu nous procurer (voir document ci-dessous), il est indiqué que les procédures judiciaires sont également engagées à l'encontre du blog du Front National « La Ciotat Bleu Marine » suite à une polémique lancée par le conseiller municipal d'opposition (FN) Hervé Itrac concernant la justification des frais de représentation du maire de La Ciotat.

Mais aussi, la page FaceBook locale du parti « La République En Marche » pour usurpation du logo de la commune qui a toutefois été payé par les deniers publics...

DocMairLct2
EXCLUSIF : Document transmis aux élus dans la cadre de la prépartion du prochain conseil municipal de La Ciotat - (Photo : Capture d'écran)

RÉACTIONS

Joint par téléphone, Hervé Itrac ne semble pas inquiété, avocat de profession, le conseiller municipal FN « regrette cependant le coût de ces mesures » et indique « que cela ne l'empêchera pas d'accomplir sa mission et à exprimer sa vision des choses conformément à la vie démocratique de la commune ».

De con côté, Lionel Giusti, directeur de la radio locale et administrateur du groupe « Fiers d'Etre Ciotadens » composé de plus de 8200 membres, précise « Lorsqu'il s'agit de menace, le maire a raison mais il aurait été préférable que Patrick Boré adopte la même rigueur lorsqu'il y a quelques mois, un de ses opposants politiques, a été pris a parti sous ses yeux, dans la salle du conseil municipal ! » Avant d'ajouter « En 2000, Rosy Sanna alors maire (PCF) de La Ciotat, a été victime de prospectus diffusés par des opposants mentionnant avec croquis, un soit disant transfert des quartiers nord de Marseille sur la ZAC de la source du Près... Une rumeur qui en son temps, a peut-être coûté le siège de l'élue... Aujourd'hui les temps ont changé, Patrick Boré comme la plupart des hommes politiques, doit faire face aux aléas des réseaux sociaux, cela fait parti des risques du métier... » conclu l'ancien conseiller municipal centriste de La Ciotat.

MANIFESTATION AU NOM DE LA "LIBERTÉ D'EXPRESSION !"

Nous apprenons qu'en réaction à la surveillance sur les réseaux sociaux et aux actions judiciaires mises en place par la municipalité de La Ciotat, des ciotadens envisagent de manifester leur mécontentement pour défendre le droit à la liberté d'expression, lors de la séance ouverte au public, du conseil municipal de lundi 9 avril 2018 à 18h30.

Une nouvelle tension qui vient s'ajouter à celle des plaisanciers en colère contre l'augmentation de la taxe portuaire.


Photo : (titre) Illustration
La rédaction

En savoir plus => Faits-divers, société, culture, politique, sport... Ecoutez l'actualité de La Ciotat & environs sur Radio La Ciotat Fréquence Nautique - 107 FM, édition locale à 9h, (rediffusion à 12h15, 16h30 et 19h)

Publicité :
Serrurgence
e-max.it: your social media marketing partner
 
mode-de-diffusion
on-facebook
on-twitter
animateurs